Publicité

“On s’éclate” : Le secret d’une succes story

D’une idée est partie “On s’éclate”. D’un acharnement au travail est née son succès. Quand Erico Sery décide de produire cette émission, son objectif est d’offrir aux téléspectateurs ivoiriens un programme de divertissement comme on en voit sur les grandes chaines de télévision, en Europe. Le résultat est là.

Il y a quelques années, le célèbre réalisateur et producteur télé ivoirien, Erico Sery, décide de créer une émission de divertissement destiné au public ivoirien. Ainsi nait “On s’éclate”. Pour réussir le pari qu’il s’est fixé, il se dote d’un studio et tout ce qu’il faut, pour le tournage. Pour la présentation, il coopte Konnie, à l’époque animatrice radio sur Nostalgie Abidjan.

Tous les ingrédients réunis, les premiers numéros de “On s’éclate” sont mis en boite. Il faut maintenant trouver un diffuseur. La Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI), via son ancien directeur général, Ahmadou Bakayoko, manifeste son intérêt par rapport à ce programme. Les deux parties s’accordent sur les modalités de diffusion. Le programme est présent sur RTI 1, en prime time, une fois dans le mois.

Le succès est tout de suite au rendez-vous. Car, les Ivoiriens adoptent tout de suite l’émission. Mais au bout de deux saisons et quelques numéros, la diffusion de “On s’éclate” s’arrête sur les antennes de la télévision publique ivoirienne. La raison ? Selon nos informations, la RTI trouve assez couteux la production de l’émission. Malgré le souhait des téléspectateurs de voir revenir le programme à l’antenne, rien ne se fera.

Du pain bénit pour Orange TV 

Malgré le retrait de la RTI, Erico Sery ne lâche pas l’affaire. Dans un coin de sa tête, il a la conviction que “On s’éclate” ne disparaitrait de Pai (Paysage audiovisuel ivoirien). Il y a quelques mois, il propose à Orange Côte d’Ivoire de diffuser l’émission sur Orange TV, la chaine que le groupe français vient de créer. Tout de suite, l’opérateur télécom est séduit par l’idée. Car, elle pourra lui être utile dans le développement de sa chaine.

En mars dernier, les deux premières émissions de la troisième saison de “On s’éclate” sont tournées dans les studios du Vitib, à Grand-Bassam (au sud de la Côte d’Ivoire). En avril, deux autres sont mises en boite.

Le grand retour de “On s’éclate”

Voir aussi

Le samedi 25 mai dernier marque le retour de “On s’éclate”. Le mercredi qui précède le grand jour, Erico et Konnie mettent l’eau à la bouche des internautes, à travers un Facebook Live. Ils sont des milliers à suivre ce direct dans lequel le producteur et la présentatrice dévoilent les grandes lignes et les innovations de la saison 3 de “On s’éclate”.

Samedi dernier, l’émission a réalisé un retour fracassant. Selon les chiffres que Urbanpress a pu se procurer, l’on a enregistré plus de 12.000 connexions. Or, d’ordinaire, les week-ends, c’est environ 7.000 personnes qui se connectent sur la TV d’Orange. Un succès qui n’est pas près de s’arrêter. Car, Erico Sery et sa team préparent du lourd pour les prochains “On s’éclate”.


L’émission 1 de “On s’éclate” saison 3 est disponible en VOD sur la TV d’Orange CI.
Téléchargez gratuitement l’appli TV d’Orange et profitez de ce moment magic.

Voir les commentaires

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

© 2019 Un site de urbanpress group. Tous droits réservés.

Faire défiler